Roseline Sarkissian http://www.roselinesarkissian.fr Candidate aux élections législatives 2012 Mon, 07 Aug 2017 11:09:16 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.4.2 Hommage à Nicole Bricq http://www.roselinesarkissian.fr/hommage-a-nicole-bricq-4031.html Sun, 06 Aug 2017 11:04:07 +0000 http://www.roselinesarkissian.fr/?p=4031 "Nicole Bricq était une « femme de dossiers », engagée avec la même énergie pour faire aboutir un accord international, interdire l'exploitation des huiles de schiste ou soutenir les communes victimes des inondations et le tissu associatif seine-et-Marnais"

Cet article Hommage à Nicole Bricq est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
Le décès de Nicole Bricq est une effroyable nouvelle. Mes pensées vont naturellement à ses proches. Je leur adresse mes plus sincères condoléances.

Lorsqu’on s’engage en politique, les figures de référence notamment féminines, plus rares, sont importantes. En Seine-et-Marne, Nicole Bricq était de celles-là. Je garde un souvenir ému de ses conseils et de son soutien lors des élections cantonales, régionales, mais surtout lors des élections législatives en 2012 alors même qu’elle était Ministre en fonction du gouvernement de J-M Ayrault.

Au-delà des divergences de fond et parfois de la rugosité de la forme, j’ai toujours apprécié sa profonde détermination, son engagement au service de notre département et de ses habitants et surtout son immense force de travail.

Nicole Bricq était une « femme de dossiers », engagée avec la même énergie pour faire aboutir un accord international, interdire l’exploitation des huiles de schiste ou soutenir les communes victimes des inondations et le tissu associatif seine-et-Marnais.

Ce 6 août 2017 nous avons perdu une femme politique majeure.

Cet article Hommage à Nicole Bricq est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
[Agglo] Soutien financier à la carte Imagine R : continuons à aider toutes les familles du territoire ! http://www.roselinesarkissian.fr/agglo-soutien-financier-a-carte-imagine-r-continuons-a-aider-toutes-familles-territoire-4019.html Thu, 01 Jun 2017 17:50:31 +0000 http://www.roselinesarkissian.fr/?p=4019 Communiqué de presse-Roseline Sarkissian, Dimitri Bandini- Les élus de gauche du conseil communautaire, Dimitri Bandini et Roseline Sarkissian se félicitent que la politique d’aide financière aux transports publics collectifs en faveur des lycéens du territoire soit désormais appliquée à l’échelle de la nouvelle communauté d’agglomération. « Cette aide, appliquée auparavant uniquement dans la Communauté de communes du Pays de Fontainebleau, va désormais bénéficier à toutes les familles de la nouvelle intercommunalité élargie et donc à celles qui précédemment n’y avaient pas accès. C’est une excellente nouvelle qu’il convient de saluer. » Ils regrettent toutefois que le Président et sa majorité aient fait le choix de diminuer le montant alloué, passant ainsi de 100 à 70€. « Cette baisse de 30 euros n’est pas une bonne décision. Nous considérons cette politique d’appui aux familles comme prioritaire en particulier dans le contexte de suppressions des aides par le Conseil départemental. A ce titre, nous demandons sa revalorisation à la faveur d’une décision modificative du budget. » Dans un territoire contrasté urbain et rural, où les transports pèsent lourdement sur le budget des familles, Roseline Sarkissian et Dimitri Bandini considèrent comme indispensable de poursuivre ce dispositif d’aide à la mobilité.

Cet article [Agglo] Soutien financier à la carte Imagine R : continuons à aider toutes les familles du territoire ! est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
Communiqué de presse-Roseline Sarkissian, Dimitri Bandini-

Les élus de gauche du conseil communautaire, Dimitri Bandini et Roseline Sarkissian se félicitent que la politique d’aide financière aux transports publics collectifs en faveur des lycéens du territoire soit désormais appliquée à l’échelle de la nouvelle communauté d’agglomération.

« Cette aide, appliquée auparavant uniquement dans la Communauté de communes du Pays de Fontainebleau, va désormais bénéficier à toutes les familles de la nouvelle intercommunalité élargie et donc à celles qui précédemment n’y avaient pas accès. C’est une excellente nouvelle qu’il convient de saluer. »

Ils regrettent toutefois que le Président et sa majorité aient fait le choix de diminuer le montant alloué, passant ainsi de 100 à 70€.

« Cette baisse de 30 euros n’est pas une bonne décision. Nous considérons cette politique d’appui aux familles comme prioritaire en particulier dans le contexte de suppressions des aides par le Conseil départemental. A ce titre, nous demandons sa revalorisation à la faveur d’une décision modificative du budget. »

Dans un territoire contrasté urbain et rural, où les transports pèsent lourdement sur le budget des familles, Roseline Sarkissian et Dimitri Bandini considèrent comme indispensable de poursuivre ce dispositif d’aide à la mobilité.

Cet article [Agglo] Soutien financier à la carte Imagine R : continuons à aider toutes les familles du territoire ! est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
[politique régionale] « Oui au soutien au dispositif « habiter mieux », non à la suppression du financement régional des audits énergétiques » http://www.roselinesarkissian.fr/politique-regionale-oui-soutien-dispositif-habiter-mieux-non-a-suppression-audits-energetiques-4008.html Mon, 22 May 2017 12:51:06 +0000 http://www.roselinesarkissian.fr/?p=4008 Intervention lors la séance plénière, le 19 mai 2017. Objet : politique environnement, lutte contre la précarité énergétique

Cet article [politique régionale] « Oui au soutien au dispositif « habiter mieux », non à la suppression du financement régional des audits énergétiques » est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
[Intervention séance plénière Conseil régional 19 mai 2017-CR 2017-094-

LUTTE CONTRE LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE DES FRANCILIENS : RENOUVELLEMENT DU

PARTENARIAT AVEC L’AGENCE NATIONALE DE L’HABITAT EN 2017

« Mme la Présidente, Mme la Vice-présidente

Disons–le simplement. Nous nous félicitons de la reconduction du partenariat de la Région avec l’ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’Habitat) relatif à la mise en œuvre du dispositif « Habiter mieux ».

Ce dispositif permet d’accompagner les ménages modestes et très modestes dans la réalisation de leurs travaux de réhabilitation énergétique. Il a été initié sous l’ancienne majorité et son maintien est à saluer.

Aujourd’hui près de 800 000 ménages sont frappés en Île-de-France de précarité énergétique dont la moitié en grande couronne.

Le maintien des politiques d’accompagnement à même hauteur financière, 6 millions d’euros dans notre cas, est une bonne chose. C’est une nécessité sociale au vue de la situation francilienne.

Nous souhaiterions toutefois que cette politique révisée en 2016 au bénéfice des bailleurs et propriétaires des maisons individuelles fasse l’objet d’une présentation de son bilan (en commission environnement comme je l’ai déjà demandé).

Le problème dans ce rapport ne porte pas sur le dispositif « Habiter mieux » et vous le savez bien, Mme la Vice- présidente, mais sur la suspension du financement des audits énergétiques (article 4 du rapport).

C’est une très mauvaise décision, un signal dramatique même.

Il faut dire qu’en matière de précarité énergétique, vous soufflez depuis un an et demi, le chaud et le froid.

Vous avez littéralement effondré les crédits logement ciblé sur la lutte contre précarité énergétique dans le secteur du logement arguant qu’ils étaient transférés à l’ « environnement » ! Cela n’était pas possible et il n’en a effectivement jamais été question. Nous avons donc assisté à la suppression massive des aides.

Sensible toutefois au problème posé (et pour mieux masquer ce scandaleux désengagement), vous avez inventé l’idée d’un « Grenelle de la précarité énergétique » pour revoir les dispositifs.

Soit. Mais alors pourquoi simultanément supprimer les politiques publiques en vigueur ?

Concernant les audits énergétiques, vous invoquez le faible taux de passage en phase travaux.

Ce n’est tout d’abord pas le cas des ensembliers comme la SEM Posit IF qui transforme l’essai dans plus de 65% des cas.

Par ailleurs la question qui est posée et qui doit être centrale, c’est celle de l’accompagnement des copropriétaires au financement et aux travaux via les Agences locales, les points infos énergies et les plate formes de rénovation énergétiques.

Ces acteurs sont primordiaux et la Région doit soutenir leur action dans les territoires.

J’espère d’ailleurs que la suppression envisagée de la subvention à l’Agence parisienne du climat (APC) n’est qu’une mauvaise rumeur.

La suppression des aides aux audits va bien produire un effet de découragement des acteurs du secteur. C’est une décision qui doit être révisée.

Nos vous invitons à vous saisir de notre amendement signé par les groupes de gauche et verts pour revoir votre position.

Vous remerciant de votre attention. »

Issue : amendement cosigné par les  groupes de gauche et EELV  demandant rétablissement du financement rejeté.

Amendement de l’UDI proposant la suppression du financement pour les nouvelles demandes et maintien pour dossiers reçus (sous conditions) adopté.Vote groupe PSR pour l’amendement : abstention (désengagement partiel).

Vote favorable de la délibération.

Cet article [politique régionale] « Oui au soutien au dispositif « habiter mieux », non à la suppression du financement régional des audits énergétiques » est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
Signez la « charte pour l’emploi » proposée le groupe des élus régionaux socialistes http://www.roselinesarkissian.fr/signez-charte-lemploi-proposee-elus-socialistes-3986.html Wed, 26 Oct 2016 17:13:29 +0000 http://www.roselinesarkissian.fr/?p=3986 Les élus du groupe Socialiste et Républicain proposent à Valérie Pécresse d’adopter quelques mesures cibles pour lutter contre le chômage de longue durée et les freins à l’emploi qui touchent les habitants des quartiers prioritaires ou des zones rurales.

Cet article Signez la « charte pour l’emploi » proposée le groupe des élus régionaux socialistes est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
Devant le Grand Londres et la Lombardie, la région Île-de-France pèse près de 4% du PIB de l’Union européenne et 30% du PIB national.

Premier bassin d’emploi européen, elle est paradoxalement l’une des régions française qui tarde le plus à recouvrer des chiffres du chômage à la baisse contrairement à la majorité des régions métropolitaines.

En effet, en Île-de-France, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) a augmenté de +0,6% sur les trois derniers mois (+0,2% sur un an), soit une augmentation de 4 070 personnes.

En France métropolitaine, ce nombre baisse de 0,1% sur le dernier trimestre et de 1,2% sur un an selon Pôle Emploi.

Aussi, l’Île-de-France – terre de contrastes où se côtoient quartiers très riches et quartiers d’extrême pauvreté, zones urbaines très denses et territoires ruraux – doit s’engager dans une démarche d’égalité territoriale de ses habitants face à l’emploi et affirmer clairement sa volonté de ne tolérer ni sous-territoires, ni sous-citoyens.

La lutte contre le chômage, en particulier pour les personnes les plus éloignées de l’emploi, est un enjeu économique, social et démocratique majeur. Une région comme l’Île-de-France devrait tout faire pour être la hauteur du défi posé.

Les élus du groupe Socialiste et Républicain proposent ainsi à Valérie Pécresse d’adopter quelques mesures cibles pour lutter contre le chômage de longue durée et les freins à l’emploi qui touchent les habitants des quartiers prioritaires ou des zones rurales.

N’y a-t-il rien à faire avant d’aller chercher les emplois de la City avec les dents et d’aggraver la fracture sociale entre très riches et très pauvres en Île-de-France ? Madame la Présidente, chiche ?

7 propositions pour des résultats

1. La Région, acteur de la lutte pour la résorption du chômage longue durée

L’Île-de-France s’engage financièrement dans le projet expérimental « territoire zéro chômage de longue durée » porté par « ATD Quart Monde » et permet à des demandeurs d’emploi, en nombre restreint à cette étape, d’être embauchés en CDI par des entreprises du secteur de l’économie sociale et solidaire pour y exercer des activités économiques pérennes et non concurrentes à celles déjà présentes sur le territoire. Parce que nul n’est inemployable, la Région doit pouvoir apporter son soutien à cette initiative.

2. La lutte contre les discriminations à l’embauche, une obligation régionale

La norme internationale ISO 26000 permet aux structures qui le souhaitent de bénéficier d’un label lié à leur politique de responsabilité sociétale d’entreprise. Son cahier des charges contient des mesures claires et efficaces pour lutter contre les discriminations. Afin de porter ces pratiques vertueuses, la Région doit proposer aux entreprises bénéficiant d’aides publiques un accompagnement financier pour engager cette certification.

3. Emplois locaux pour des activités nouvelles (ELAN)

Mises à mal par la suppression des Emplois tremplins par la seule volonté de la Présidente de Région, les structures de l’économie sociale et solidaire ont été contraintes de réduire leurs effectifs. Pourtant, ce secteur est porteur d’emploi partout en France. S’il représente jusqu’à 17% de l’emploi en Lozère ou dans le Cantal, il ne pèse que 6% en région parisienne. Ses potentiels doivent être activés, et c’est par le dispositif ELAN qu’un nouveau souffle pourra être donné à ce secteur.

4. 100 000 stages d’accord, mais priorité à ceux qui en ont besoin

La Région Île-de-France, sous l’impulsion de sa Présidente, a souhaité atteindre l’objectif de 100 000 stages attribués aux jeunes Franciliens dans les structures bénéficiant d’aides régionales. Si l’idée peut se défendre, il doit pourtant être entendu que ces stages doivent en priorité être affectés aux jeunes suivis par les missions locales dans le cadre des dispositifs Garantie Jeunes ou encore Pacte 2ème Chance. Ces stages sont incontournables pour leur permettre de retrouver le chemin de l’emploi.

5. Donner aux Missions locales les moyens de leurs ambitions

En choisissant de réduire le budget régional alloué aux Missions locales de 21 millions € en 2015 à 18,2 millions € en 2016, Valérie Pécresse a délibérément choisi de saborder l’accompagnement de terrain sur l’autel des économies de fonctionnement de la Région. Ce choix est lourd de conséquences sur le terrain, où les acteurs sont de moins en moins nombreux pour suivre toujours plus de jeunes. Renforcer le budget régional pour permettre aux Missions locales de s’investir dans les dispositifs de Garantie Jeunes et du Pacte 2ème Chance, c’est ouvrir plus d’opportunités aux jeunes Franciliens et leur permettre un suivi de leur formation de qualité.

6. Les Groupements de créateurs, acteurs de la création d’entreprise

Valérie Pécresse a choisi de supprimer le soutien financier aux Groupements de créateurs en 2016. Ils étaient chargés jusque là d’actions de sensibilisation et de formation à la création et à la reprise d’entreprise, en particulier du secteur de l’économie sociale et solidaire. C’est une année de perdue pour les habitants des quartiers prioritaires et des zones rurales dans leurs projets de création d’entreprises. En rétablissant ces financements, la Région soutient une dynamique positive de création de structures, alors même que cette demande existe très fortement dans les quartiers franciliens.

7. Préparer l’avenir

Pour anticiper les métiers de demain et offrir aux Franciliens les formations qui débouchent sur un emploi durable, la Région doit engager avec ses partenaires un réel travail prospectif des métiers en tension sur les dix années à venir. Adaptées à chaque bassin d’emploi, ce travail permettra à la Région d’avoir un coup d’avance stratégique sur l’emploi et de mieux lutter contre le chômage. Loin d’être technocratiques, ces mesures permettent de rendre aux territoires leur pleine capacité de lutte contre le chômage des personnes les plus éloignées de l’emploi – du fait de leur manque de qualification ou de parcours de vie complexes. Ce sont pourtant ces personnes qui doivent en priorité bénéficier de perspective, car éloignées des aides et réseaux que chacun peut cultiver pour avancer. Aucun besoin de faire appel à une hausse de budget pour financer ces propositions :les choix politiques de V. Pécresse de baisser les lignes attribuées aux secteurs de la formation au profit de mesures de communication ou de financement des tests salivaires peuvent s’inverser. Revenant à son cœur de métier, à savoir la formation professionnelle pour l’emploi, la Région se donnerait ainsi pleinement les moyens de lutter contre le chômage et d’enrayer sa hausse.

La charte a donné lieu à une « niche » présentée en séance, par ma collègue F. Carrey-Conte, en octobre 2016 et rejetée par la majorité de droite.

Pour la signer : http://psidf.fr/la-charte-pour-lemploi/

La charte dans sa totalité : http://psidf.fr/wp-content/uploads/2016/10/charte-emploi-2.pdf

Cet article Signez la « charte pour l’emploi » proposée le groupe des élus régionaux socialistes est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
COP 21: un accord essentiel pour l’avenir de la planète sur le point d’entrer en vigueur http://www.roselinesarkissian.fr/cop-21-accord-essentiel-lavenir-de-planete-point-dentrer-vigueur-3974.html Wed, 26 Oct 2016 16:06:47 +0000 http://www.roselinesarkissian.fr/?p=3974 Plus de 55 pays représentant au moins 55 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, ont ratifié à ce jour l’accord de Paris, seuil minimum qui permettra son entrée en vigueur le 4 novembre, ainsi que la tenue de la première rencontre des parties signataires durant la COP22 à Marrakech. Par cet accord, la communauté internationale s’est engagée à agir pour contenir la hausse de la température globale « bien en deçà de 2°C » par rapport au niveau préindustriel et à « poursuivre les efforts » pour la limiter à 1,5°C. La présidente de la COP 21, Ministre de l’environnement, S. Royal s’était engagée à ce que la ratification de l’Accord de Paris intervienne d’ici la COP22. C’est désormais chose faite grâce aux intenses efforts diplomatiques qui ont été conduits. Ministère de l’environnement, juillet 2016, après la ratification de l’accord par le Parlement français.

Cet article COP 21: un accord essentiel pour l’avenir de la planète sur le point d’entrer en vigueur est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
Plus de 55 pays représentant au moins 55 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, ont ratifié à ce jour l’accord de Paris, seuil minimum qui permettra son entrée en vigueur le 4 novembre, ainsi que la tenue de la première rencontre des parties signataires durant la COP22 à Marrakech.

Par cet accord, la communauté internationale s’est engagée à agir pour contenir la hausse de la température globale « bien en deçà de 2°C » par rapport au niveau préindustriel et à « poursuivre les efforts » pour la limiter à 1,5°C.

La présidente de la COP 21, Ministre de l’environnement, S. Royal s’était engagée à ce que la ratification de l’Accord de Paris intervienne d’ici la COP22. C’est désormais chose faite grâce aux intenses efforts diplomatiques qui ont été conduits.

Ministère de l’environnement, juillet 2016, après la ratification de l’accord par le Parlement français.

Cet article COP 21: un accord essentiel pour l’avenir de la planète sur le point d’entrer en vigueur est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
[Interview] République de Seine-et-Marne, le 5 octobre 2016 http://www.roselinesarkissian.fr/interviewrepublique-de-seine-marne-5-octobre-2016-3948.html Mon, 10 Oct 2016 09:59:19 +0000 http://www.roselinesarkissian.fr/?p=3948 "Les oppositions de fond sont réelles". Point sur mon engagement municipal et mon action régionale. Promesses de V. Pécresse : premiers enseignements

Cet article [Interview] République de Seine-et-Marne, le 5 octobre 2016 est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>

http://www.larepublique77.fr/2016/10/05/roseline-sarkissian-les-oppositions-de-fond-sont-reelles/

Cet article [Interview] République de Seine-et-Marne, le 5 octobre 2016 est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
Bagneaux-sur-Loing, 26 juillet 2016, visite du quartier Fromenceau avec E. Cosse, Ministre du logement http://www.roselinesarkissian.fr/bagneaux-loing-26-juillet-2016-visite-quartier-fromenceau-e-cosse-ministre-logement-3963.html Tue, 26 Jul 2016 11:50:03 +0000 http://www.roselinesarkissian.fr/?p=3963 A la rencontre des élus, habitants et commerçants après les crues historiques sur le Loing. Présentation du projet de réhabilitation de la résidence Fromenceau par "Val de Loing habitat"

Cet article Bagneaux-sur-Loing, 26 juillet 2016, visite du quartier Fromenceau avec E. Cosse, Ministre du logement est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
La Ministre du logement, Emmanuelle Cosse, est allée à la rencontre des habitants et commerçants de Bagneaux-sur-Loing pour faire un point sur la situation plus d’un mois après les inondations.

Elle a salué le travail réalisé par le maire, C. Jamet, et les services de l’Etat, du département et de la commune pour faire face à une crue historique qui a sinistré 80% de la ville.

Cette visite que j’avais, avec d’autres élus, appelée de mes vœux, a également permis d’aborder la question de la rénovation de la résidence Fromenceau.

Il s’agit là d’un projet porté par « Val de Loing habitat ». La Région Ile-de-France  a été, jusqu’à aujourd’hui, un partenaire majeur de l’office et a permis, grâce à son soutien financier, la réalisation de nombreuses opérations de rénovation du parc. Je serai attentive à cet engagement soit maintenu.

En images (crédits photos : André Pilon) :

bagneaux-3-terbagneaux-4bagneaux-3-bis

Cet article Bagneaux-sur-Loing, 26 juillet 2016, visite du quartier Fromenceau avec E. Cosse, Ministre du logement est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
[Tribune] Journal du Grand Paris, 5 juillet, un « pacte air » régional qui laisse dubitatif http://www.roselinesarkissian.fr/tribune-5-juillet-journal-grand-paris-3979.html Sun, 10 Jul 2016 16:38:35 +0000 http://www.roselinesarkissian.fr/?p=3979 Avec ma collègue Sophie Taillé-Polian, retour sur notre participation à l'élaboration du "pacte air" régional en tant que commissaire "environnement".

Cet article [Tribune] Journal du Grand Paris, 5 juillet, un « pacte air » régional qui laisse dubitatif est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
Sophie Taillé-Polian et Roseline Sarkissian, conseillères régionales socialistes, reviennent sur la conférence sur l’air récemment organisée par la Région. Les deux élues craignent que « les ambitions du plan et sa mise en œuvre ne soient pas réellement corrélées ».

Quel regard avez-vous porté sur la conférence sur l’air récemment organisée par la Région ?

La Conférence sur l’air était une initiative prise sous l’ancien mandat. Le principe de sa tenue était acté. Sa mise en œuvre est une bonne chose. Les contributions des acteurs engagés dans les territoires, spécialistes du domaine, ont apporté des éclairages utiles.

TTTT

Sophie Taillé-Polian et Roseline Sarkissian (PS).

L’élargissement à une conférence citoyenne comme proposé par nos collègues du groupe EE-LV était une bonne initiative. Il n’a pas été accepté par l’exécutif. C’est regrettable.

Quelle a été votre contribution dans le cadre des mesures du pacte sur l’air récemment adopté par la Région ? 

Nous avons fait le choix de participer et de faire des propositions parce que nous sommes convaincues que ces enjeux sont majeurs. Il est un peu dommage que la majorité, pour des raisons étroitement politiciennes, passe sous silence les réalisations en matière de transports, environnement, agriculture effectuées sous l’ancienne mandature tout comme le plan ambitieux d’Anne Hidalgo à Paris et les avancées qui figurent dans ce domaine au sein de la loi sur la transition énergétique.

En ce qui concerne concrètement nos apports, la première version du pacte ne comprenait pas de volet sur l’agriculture ni même la santé, ce qui est un peu problématique… Nous avons donc demandé plusieurs dispositions en la matière. Elles sont insuffisantes mais existent : c’est une avancée. S’agissant des transports, nous avons mis sur la table la question de l’aide à la conversion pour les véhicules utilitaires et des pôles logistiques (pour la desserte des derniers km). C’est une bonne chose d’avoir intégré ces différents points même si la majorité n’a à aucun moment fait mention de l’implication de l’opposition dans sa communication pourtant abondante sur le sujet.

Quelles sont plus globalement vos propositions sur ce point ? 

Nos propositions visent dans un premier temps à rétablir les budgets qui ont baissé depuis le début de la nouvelle mandature dans un certain nombre de domaine pourtant stratégiques dans la lutte contre la pollution et l’amélioration de la qualité de l’air. Ainsi, il nous semble paradoxale que l’exécutif régional ait supprimé 15 000 euros sur le budget de fonctionnement d’AirParif, un million sur l’éducation à l’environnement, 35 millions pour la lutte contre la précarité énergétique (en cumulé dans les secteurs lycée, logement, et environnement), ou encore un million d’euro pour les programmes de prévention des maladies liées à l’environnement. Cela laisse craindre que l’affichage ambitieux du plan que nous avons voté ne soit pas réellement corrélé à sa mise en œuvre par manque de moyens financiers.

Par ailleurs, nous sommes d’accord pour confier plus de responsabilités aux Régions sur la qualité de l’air mais demandons des garanties quant à leur exercice, notamment en coordination avec la métropole, la ville de Paris et les autres collectivités. De la même manière, si nous sommes favorables au principe d’une écotaxe régionale, nous serons vigilants quant à sa mise en œuvre effective. Sur le volet transport, nous avons pris acte des annonces des différents plans routes, vélos promis par la majorité régionale et sommes désormais en attente de leur modalité d’élaboration et d’exécution. Nous ne voyons parallèlement rien venir s’agissant des 1 000 bus promis par Valérie Pécresse, ce qui commence à faire beaucoup d’annonces qui attendent toujours une concrétisation.

De notre côté, nous proposons le développement de boucles d’autopartage de type autolib’, la mise en œuvre d’un utilib’ (véhicules utilitaires) et de définir ensemble un traitement privilégié pour les axes routiers problématiques. A l’instar de la ville de Paris, nous souhaitons en outre que la région s’associe aux études portant sur la question du freinage (métro et véhicules sur route) qui représente une cause importante de pollution.

Article en ligne : https://www.lejournaldugrandparis.fr/conference-sur-lair-sophie-taille-polian-et-roseline-sarkissian-ps-dubitatives/

Cet article [Tribune] Journal du Grand Paris, 5 juillet, un « pacte air » régional qui laisse dubitatif est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
[Interview] Le Pays Briard, le 26 mai 2016, budget régional agricole http://www.roselinesarkissian.fr/pays-briard-agriculture-roseline-sarkissian-reclame-preuves-damour-a-valerie-pecresse-3943.html Thu, 26 May 2016 10:32:27 +0000 http://www.roselinesarkissian.fr/?p=3943 Avis sur le nouveau budget régional voté en avril : vers l'abandon de l’agriculture de proximité et de l’agriculture bio (-665 000 euros par rapport au budget 2015)

Cet article [Interview] Le Pays Briard, le 26 mai 2016, budget régional agricole est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>

http://www.lepaysbriard.fr/agriculture-roseline-sarkissian-reclame-des-preuves-d-amour-a-valerie-pecresse-25460/

Cet article [Interview] Le Pays Briard, le 26 mai 2016, budget régional agricole est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>
[Réaction], Journal du Grand Paris, Soutien à la mise en œuvre du PREDEC http://www.roselinesarkissian.fr/reaction-journal-grand-paris-soutien-a-mise-oeuvre-predec-3960.html Tue, 16 Feb 2016 11:15:56 +0000 http://www.roselinesarkissian.fr/?p=3960 La Seine-et-Marne accueille 80% des déchets de chantier. Le PREDEC doit être appliqué pour assurer la rééquilibrage territorial

Cet article [Réaction], Journal du Grand Paris, Soutien à la mise en œuvre du PREDEC est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>

Ma réaction suite au recours de la Préfecture de région concernant le Plan régional de gestion des déchets de chantier (PREDEC) adopté en juin 2015 par l’assemblée régionale :

« Ce plan, adopté à l’unanimité à l’issue d’une large concertation menée pendant deux ans, est un outil stratégique majeur à l’échelle régionale pour permettre le rééquilibrage du territoire en matière d’accueil des déchets »

https://www.lejournaldugrandparis.fr/27464-2/

 

 

 

Cet article [Réaction], Journal du Grand Paris, Soutien à la mise en œuvre du PREDEC est apparu en premier sur Roseline Sarkissian.

]]>